Père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki

Disclaimer : Ceci est un résumé qui vous offre un aperçu clair et concis des principales idées et concepts de cet ouvrage. Il vous fera gagner du temps et vous aidera à retenir l’essentiel après avoir lu le livre complet ou à vous donner l’envie de le découvrir. Ce résumé est un accompagnement au livre et ne le remplace pas. Je vous recommande vivement de lire ce remarquable ouvrage de Robert T. Kiyosaki.
Gaspard Voclain
Auteur

Introduction

Vous rêvez de devenir riche, mais vous ne savez pas comment faire ? Vous en avez assez de travailler dur pour un salaire insuffisant ? Vous voulez apprendre les secrets des personnes qui ont réussi à bâtir leur fortune ?

Si vous avez répondu oui à ces questions, alors ce livre est fait pour vous. Il s’agit d’un résumé du best-seller “Père riche, père pauvre” de Robert T. Kiyosaki, qui a transformé la vie de millions de lecteurs à travers le monde.

Dans ce livre, vous découvrirez :

  • que la richesse ne dépend pas de votre diplôme, de votre métier ou de votre compte en banque ;
  • les principes fondamentaux d’une bonne éducation financière, que l’école ne vous enseigne pas ;
  • comment utiliser l’effet de levier pour gagner plus d’argent en travaillant moins ;
  • ce que les parents riches apprennent à leurs enfants dès le plus jeune âge pour leur garantir un avenir prospère.

Robert T. Kiyosaki raconte son histoire personnelle, marquée par la présence de deux pères : son père biologique, qui avait un bon travail et un bon salaire, mais qui était toujours endetté ; et son père adoptif, qui était un entrepreneur prospère et qui lui a transmis sa sagesse financière.

En suivant les conseils du père riche, Robert T. Kiyosaki a pu se libérer du “métro, boulot, dodo” et atteindre l’indépendance financière. Il vous invite à faire de même en changeant votre façon de penser et d’agir face à l’argent.

Êtes-vous prêt à choisir la richesse ? 

Qui est Robert T. Kiyosaki, l’auteur du best-seller “Père riche, père pauvre” ?

Robert T. Kiyosaki est un entrepreneur et écrivain américain qui a révolutionné le monde de l’éducation financière. Né le 8 avril 1947 à Hawaï, il a grandi avec deux modèles de pères : son père biologique, qui était salarié et endetté, et son père adoptif, qui était entrepreneur et millionnaire. C’est de cette expérience qu’il a tiré les leçons qu’il partage dans ses livres.

Robert T. Kiyosaki a créé plusieurs entreprises et a investi dans l’immobilier. Il a atteint l’indépendance financière à 47 ans et a décidé de se consacrer à sa passion : enseigner aux gens comment devenir riches grâce à l’investissement et la création d’entreprise.

En 1997, il a publié son premier livre “Rich Dad, Poor Dad” (“Père riche, père pauvre” en français), qui est devenu un phénomène mondial avec plus de 26 millions d’exemplaires vendus. Dans ce livre et dans les suivants, il explique comment changer sa mentalité face à l’argent et comment utiliser les principes du père riche pour s’enrichir.

Robert T. Kiyosaki est également le fondateur de Rich Global LLC et de la Rich Dad Company, une entreprise privée d’éducation financière qui fournit des conseils en matière de finances personnelles et d’affaires par le biais de livres et de vidéos. Il est aussi le créateur des jeux de société et logiciels Cashflow pour éduquer les adultes et les enfants aux concepts financiers et commerciaux.

Robert T. Kiyosaki est un auteur inspirant et provocateur, qui vous invite à remettre en question vos croyances limitantes sur l’argent et à prendre votre destin en main. Si vous voulez découvrir sa méthode pour devenir riche, commandez dès maintenant ce résumé de livre qui va changer votre vie !

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Ne croyez pas que gagner plus vous rendra riche

    Vous pensez peut-être que plus vous gagnez d’argent, plus vous serez à l’abri du besoin. Mais c’est une illusion. La peur de manquer d’argent est le plus grand frein à la richesse. Pourquoi ? Parce que les riches ne voient pas l’argent comme les pauvres. Les riches savent que l’argent n’est pas réel : il ne garantit pas la sécurité, même en abondance. 

    L’argent change de valeur selon les circonstances, que vous ayez un travail salarié ou que vous fassiez des placements audacieux. Aucune situation n’est plus sûre qu’une autre. Si vous avez peur de quitter votre emploi, c’est parce que vous avez une fausse idée de la richesse. En vérité, gagner plus ne suffit pas pour être riche. 

    Par exemple, si vous receviez une augmentation, vous continueriez sans doute à travailler huit heures par jour dans un bureau et à dépendre de votre salaire pour vivre. Cette mentalité vous rend passif et esclave de vos revenus. 

    La richesse est d’abord une question d’état d’esprit. Elle exige d’être actif et adaptable, tout en étant attentif aux opportunités et aux aléas. C’est une forme de curiosité que vous devez entretenir en travaillant… sans travailler pour l’argent. Le salaire ne doit plus être votre motivation. 

    Quand vous travaillez, cela doit être par envie : vous devez chercher à apprendre et à vous affranchir davantage. Vous développez un esprit d’entrepreneur qui vous rend vraiment riche, et pas seulement aisé. 

    En changeant de perspective, gagner de l’argent devient :

    • une activité secondaire dans votre vie ;
    • un sujet d’expérimentation et de plaisir ;
    • une pratique que vous améliorez avec le temps. 

    En définitive, vous ne serez pas riche tant que vous serez obsédé par la notion de sécurité financière ou de revenu stable. La richesse s’obtient en développant sa curiosité et son envie d’apprendre sur le sujet. Cela devient alors une véritable source d’épanouissement et d’expérimentation !

    L’école vous apprend à être pauvre, pas à être riche

    L’école est utile pour apprendre les bases du savoir, comme le calcul, la lecture et la mémorisation. Mais quand il s’agit de réussite financière, elle vous trompe. Comment ?

    L’école vous fait croire que pour gagner de l’argent ou trouver un bon travail, il faut travailler dur pour avoir de bonnes notes, entrer dans une bonne école, obtenir les bons diplômes et présenter un bon CV.

    Dans ce système, vous apprenez à dépendre d’une récompense qui vient du travail.

    Les notes sont comme un salaire que vous recevez déjà avant même d’avoir le poste. C’est ce salaire que vous devez mériter, attendre, ou même négocier pour les plus courageux.

    Ce conditionnement vous transforme en un “rat de laboratoire”. Quand vous le subissez :

    • vous devenez esclave d’une somme d’argent qui ne suffit qu’à payer vos factures. Vous passez alors votre vie à vouloir l’augmenter ;
    • vous décidez de vous sacrifier vous-même en mettant votre argent au service des autres.

    L’école ne vous donne pas d’éducation financière, elle ne vous permet qu’une illusion de liberté ou de progrès. Cette éducation, même simple, vous permettrait pourtant de gagner en un jour ce que vous gagnez en un mois.

    Heureusement, l’argent s’apprend. Pour cela, vous devez d’abord changer de point de vue en réalisant que votre atout le plus précieux est votre esprit.

    Cela vous amène à renoncer à :

    • chercher à gagner toujours plus ;
    • essayer d’épargner à tout prix ou de rêver à ce que vous allez acheter quand vous aurez votre paie.

    Pour vous libérer du piège du salaire, il faut avoir une vision à long terme. Vous verrez ainsi au-delà des factures sans fin, des crédits interminables et des simulations bancaires.

    En résumé, l’école ne vous forme pas à la finance, elle vous fait penser que vous ne vivrez qu’en travaillant dur, ce qui vous rend dépendant de votre argent. En vérité, c’est votre esprit qui fait votre richesse !

    L’emploi est un piège financier à éviter

    Le monde du travail traditionnel et la quête du CDI parfait ne sont pas le chemin le plus profitable sur le long terme. Quel est le chemin qui mène à la richesse ?

    Le fait de passer sa vie en contrat à durée indéterminée n’est pas la façon la plus judicieuse d’utiliser son temps de vie.

    Il n’est pas logique de vouloir plus d’argent et de se contenter d’une vision réduite aux paiements des factures et à l’achat de biens matériels. Autrement dit, c’est une forme de survie financière.

    Cette mentalité est plus liée au besoin de combler un vide qu’à l’envie de créer activement les conditions d’une élévation financière.

    La plupart des gens de la classe moyenne sont prisonniers du mythe de la sécurité salariale. Travailler huit heures par jour vous fait, en réalité, perdre de l’argent.

    Au quotidien, deux émotions agissent en ce sens :

    • La peur de perdre votre emploi et votre salaire. Elle vous empêche d’explorer d’autres façons de gagner de l’argent et de mieux gérer vos risques ;
    • Le désir, qui est source de dépenses inutiles. L’énergie qui devrait vous servir à épargner est gaspillée par la consommation, alors que vous pourriez investir sur vous-même et sur de nouveaux projets financiers.

    Pour dépasser ces deux émotions, vous pouvez :

    • utiliser votre créativité et lister d’autres sources de revenus que votre emploi actuel ;
    • lister ce que vous pourriez faire, si vous travailliez moins, pour mobiliser votre énergie ;
    • noter une action bénéfique pour votre avenir financier, et qui peut être mise en œuvre dès aujourd’hui.

    En résumé, arrêtez de perdre votre temps et votre énergie au travail, car cela ne fait qu’entretenir votre peur de manquer et votre désir de dépenser. Apprenez plutôt à faire fructifier votre argent pour vous !

    Lorsque vous investissez, choisissez des actifs qui vous rapportent de l’argent

    Pour devenir riche, il ne suffit pas de travailler, il faut aussi investir. Par où commencer ?

    Une fois que vous aurez adopté une vision financière sur le long terme, vous serez prêt à investir. Vous devez faire en sorte que chaque euro travaille pour vous, et non le contraire.

    L’idée n’est pas d’épargner plus longtemps, ce qui vous ferait attendre des années avant d’en profiter. En fait, votre objectif est de gagner de l’argent rapidement.

    Pour cela, vous devez savoir ce qui, dans votre vie, est un actif, c’est-à-dire un générateur de revenus, et ce qui est un passif, qui crée des dépenses.

    L’homme pauvre gaspille son argent dans des biens de luxe ou des passifs qu’il croit être des actifs. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il achète une maison ou une voiture plus chère que celle qu’il avait avant.

    Ces biens sont souvent hors de sa portée et entraînent une perte de capital, car ils impliquent des crédits à rembourser, des taxes et des frais d’entretien élevés.

    L’homme riche, lui, achète des actifs, c’est-à-dire des biens qui vont lui rapporter de l’argent, sans qu’il n’ait à travailler.

    Même s’il a aussi des passifs, car il contracte des crédits et des dettes, ses placements lui permettent largement de les couvrir.

    Concentrez-vous donc sur l’acquisition d’actifs tels que :

    • les biens immobiliers ;
    • les obligations ;
    • les brevets et les propriétés intellectuelles.

    L’immobilier locatif est un excellent moyen de générer des revenus. Lorsque vous investissez dans ce domaine, demandez-vous toujours en combien de temps vous serez remboursé de votre mise.

    Par exemple, un appartement dans une zone touristique vous permettra, grâce aux loyers élevés en haute saison, de récupérer rapidement l’argent investi.

    Vous aurez ainsi un actif qui ne vous aura presque rien coûté et que vous pourrez réinvestir ailleurs, tout en continuant à vous rapporter.

    En résumé, l’argent que vous mettez de côté peut servir à faire des investissements qui vous enrichiront considérablement. Pour cela, cherchez à acquérir des actifs adaptés à votre budget !

    N’augmentez pas votre niveau de vie quand vous gagnez plus

    Quand vos revenus augmentent, vous pourriez avoir envie de vous faire plaisir sans limite. C’est évidemment une erreur. Quelle est la bonne attitude à avoir ?

    Gagner plus pour dépenser plus peut vous coûter plus cher que si vous étiez resté au même niveau de revenu.

    En effet, si par exemple, vous avez une augmentation de salaire, vous risquez de payer plus d’impôts.

    Veillez donc, autant que possible, à ne pas changer de tranche fiscale.

    Si vos ressources s’accroissent, il est essentiel de ne pas augmenter votre consommation au même rythme.

    De même, évitez les tentations de consommation. Par exemple, ne louez pas un appartement plus grand ou ne changez pas vos habitudes d’achat et votre budget.

    Votre situation financière ne s’améliore que lorsque vos revenus sont de plus en plus supérieurs à vos dépenses. Ce qui compte vraiment est ce qu’il vous reste à la fin du mois.

    Ainsi, avant même de penser à gagner plus, pensez à :

    • faire le point sur vos dépenses actuelles ;
    • lister tous vos biens en distinguant ceux qui vous rapportent de ceux qui vous coûtent de l’argent ;
    • comparer objectivement le nombre de vos actifs et de vos passifs.

    Il arrive souvent qu’après avoir économisé pendant des années, certains de vos proches ou amis s’endettent pour 30 ans pour acheter une maison. Ce choix n’est pas obligatoire ni inévitable pour vous. Concentrez-vous sur vos actifs.

    En bref, résistez à toute envie de dépenser plus que nécessaire quand vous gagnez plus. Pour cela, soyez pragmatique en analysant vos dépenses et vos revenus. L’idée est de rendre vos actifs toujours plus rentables que vos charges !

    Développez votre QI financier en maîtrisant la comptabilité, les lois, les marchés et l’investissement

    Pour investir avec succès et devenir riche, vous devez développer votre intelligence financière. Que devez-vous savoir ?

    Votre QI financier correspond à votre niveau de connaissance dans le domaine de l’argent. Pour l’augmenter, vous pouvez compter sur quatre compétences qui feront toute la différence.

    La comptabilité

    Même si vous n’êtes pas un expert, savoir lire un bilan ou un compte de résultat vous sera très utile.

    La comptabilité vous aidera à analyser vos finances, mais aussi à évaluer celles des entreprises dans lesquelles vous voudrez investir.

    Grâce à elle, vous saurez interpréter les chiffres et mesurer la rentabilité d’une situation financière. Vous pourrez ainsi investir en toute confiance et anticiper les bénéfices que vous tirerez d’une société.

    L’investissement

    Le fait d’apprendre les stratégies et les formules d’investissement vous permettra de savoir quels sont les placements qui rapportent le plus. Cela est indispensable non seulement pour savoir comment créer des opportunités d’affaires, mais aussi pour devenir un bon investisseur.

    Les marchés

    Comprendre les marchés, c’est-à-dire les forces de l’offre et de la demande, est un excellent moyen d’en profiter. Grâce à cela, votre investissement, quel qu’il soit, peut se valoriser et se multiplier.

    Par exemple, à Noël 1996, les enfants américains rêvaient tous du même modèle de poupée, un personnage célèbre d’une émission télévisée.

    La publicité avait été très efficace, mais les stocks étaient épuisés. Les revendeurs ont ainsi pu gagner beaucoup d’argent en jouant sur l’émotion des parents prêts à tout pour faire plaisir à leur enfant.

    Les lois

    Connaître les avantages fiscaux vous donnera la possibilité de protéger votre argent de vos futurs investissements.

    Les articles de loi capables de préserver vos biens sont très utiles pour réaliser des opérations rentables en toute légalité et à moindre risque.

    Par exemple, aux États-Unis, la section 1031 du code des impôts permet de reporter ses taxes. Le produit de la vente d’un bien immobilier n’est pas imposé si la somme est immédiatement réinvestie dans un nouveau bien de valeur supérieure.

    Acquérir un QI financier solide demande du temps. Mais se former à l’intelligence financière ne requiert pas plus d’efforts que de travailler 35 heures par semaine pendant toute sa vie. En revanche, son impact est bien plus spectaculaire.

    Alors, prenez un peu de temps chaque jour pour apprendre à être riche.

    Ainsi, formez-vous dans les domaines de la comptabilité, des lois, de l’investissement et des marchés. Vous saurez ainsi où mettre votre argent, quand et comment le faire sans vous faire avoir, tout en protégeant vos actifs le temps de réinvestir !

    Maîtrisez les bases de la vente et du marketing

    Certaines compétences sont utiles pour tout et partout, ce qui en fait un excellent investissement. C’est le cas du marketing et de la vente. Qu’est-ce que ces compétences peuvent vous apporter ?

    Votre capacité à communiquer et à persuader est un atout humain précieux. Peu importe que vous soyez déjà doué dans le domaine de la vente ou non, l’important est de vous exercer à être efficace dans toutes vos relations.

    Pour cela, cherchez à améliorer vos compétences en marketing, en écriture, en négociation et dans la prise de parole en public. Suivez des formations ou trouvez d’autres moyens d’apprendre par vous-même.

    Vous progresserez également :

    • en étant ouvert au changement, à l’action. Vous devez apprendre à surmonter la peur du rejet ;
    • en choisissant des mentors dans cette discipline, qui vous inspirent ;
    • en parlant avec les autres, soit n’importe quelle personne qui ait des informations intéressantes à partager.

    Cette compétence peut vous permettre, par exemple, de lever des fonds si une bonne opportunité se présente et que vous n’avez pas les ressources nécessaires.

    Être capable de vous passer d’un appui bancaire sera toujours un avantage.

    Par exemple, McDonald’s doit plus son succès à ses talents de communication qu’à ses qualités culinaires.

    Les dirigeants de McDonald’s ont d’abord investi dans l’immobilier, en achetant des emplacements stratégiques dans les villes du monde entier pour y installer leurs restaurants.

    La franchise a donc su négocier habilement et a créé un réseau mondial, qui lui a permis d’acquérir les meilleurs terrains.

    Pour résumer, être riche demande d’avoir un sens de l’écoute et du relationnel développé. Formez-vous au maximum en vente et en marketing pour développer ces aptitudes. C’est le meilleur moyen de faire de bonnes affaires !

    Préoccupez-vous plus de ce que vous apprenez que de l’argent que vous gagnez

    Être riche peut se mesurer financièrement : c’est quand vos dépenses mensuelles sont couvertes par les revenus de vos actifs et qu’il vous reste de l’argent à réinvestir. Mais cela ne veut pas dire que vous ne vous faites jamais plaisir. Où est alors le bonheur ?

    L’argent vous offre le luxe du choix. Quand vous comprenez qu’il n’appartient à personne, car il n’est ni réel ni stable, vous pouvez le voir comme une énergie renouvelable.

    Prendre conscience de ce potentiel infini, c’est là la vraie richesse.

    Autrement dit, vous êtes riche quand vous n’avez plus peur de gagner ou de perdre de l’argent. Alors, vous n’en gagnez plus parce que vous en avez besoin, mais parce que vous en avez envie et parce que votre éducation financière vous le permet.

    En ce sens, l’argent est secondaire, car votre priorité est de savoir le maîtriser sans qu’il domine votre vie. La richesse doit se construire à travers un processus d’apprentissage continu qui vous rende libre de vos choix de vie.

    Être riche, c’est être un bon élève de la vie.

    Vous saurez que vous êtes riche quand vous :

    • adopterez une attitude souple et détendue vis-à-vis de l’argent ;
    • aurez un réseau de contacts varié ;
    • chercherez toujours des alternatives, en considérant plusieurs options, méthodes ou opportunités ;
    • prendrez plaisir à être créatif ou audacieux dans vos investissements.

    Être riche, c’est donc être prêt à saisir la bonne occasion quand elle se présente, au lieu de l’espérer sans savoir la reconnaître. Pour cela, il suffit de commencer par travailler pour vous-même et d’investir dans vos compétences.

    Un peu de lecture et de courage suffisent.

    En résumé, vous serez riche et heureux quand le fait d’apprendre vous apportera plus que gagner de l’argent. Soyez ouvert aux opportunités et courageux pour prendre les bonnes décisions. C’est cette indépendance essentielle qui vous invite à être plus libre, à l’origine de votre vie ! 

    Conclusion

    Vous voulez devenir riche ? Alors changez votre façon de penser et apprenez à connaître l’argent. Ne vous contentez pas de travailler dur pour un salaire, mais investissez intelligemment dans des actifs qui vous rapportent plus que vos dépenses. Pour cela, il vous faut développer votre QI financier en vous formant sur les lois, la comptabilité, l’investissement, les marchés, le marketing et la vente. Ainsi, vous pourrez profiter d’une vie plus riche et plus confortable !

    Ce que vous avez appris avec ce résumé :

    • l’école ne vous prépare pas à l’intelligence financière ;
    • travailler pour l’argent vous rend dépendant et vous pousse à consommer au-delà de vos moyens ;
    • gagner de l’argent grâce à l’argent en achetant des actifs rentables ;
    • trouver le bonheur dans la richesse en vous consacrant à l’apprentissage financier et non au travail ou à l’argent lui-même.

    Je suis sur la voie du changement

    Suivez les conseils de Robert T. Kiyosaki et transformez votre destinée financière. Pour réussir à gagner de l’argent, adoptez une attitude différente.

    Trois étapes pour mettre en œuvre dès maintenant la méthode de Robert T. Kiyosaki.

    Étape 1

    La première chose à faire est de changer votre état d’esprit. Oubliez les idées reçues qui vous limitent, telles que :

    • “L’école est le seul moyen de réussir, ceux qui n’y vont pas sont voués à l’échec.”
    • “Il faut être un génie, un artiste ou une célébrité pour gagner de l’argent.”
    • “Travailler dans la fonction publique vous garantit sécurité, protection et argent jusqu’à la fin de vos jours.”
    • “En entreprise, faites-vous petit face à vos supérieurs et obéissez à tous leurs ordres.”

    En remettant en question ces dogmes, vous risquez de déplaire à votre entourage. Ne vous laissez pas décourager, soyez confiant, motivé et persévérant !
    Danger de cette étape : la solitude et l’incompréhension.

    Étape 2

    C’est le moment de vous former et de vous cultiver sur le domaine financier !

    Commencez par apprendre à gérer votre argent : épargnez, dépensez judicieusement etc. Au lieu de suivre aveuglément les conseils de votre banquier, essayez de comprendre les différentes options d’investissement qu’il vous propose et si elles correspondent vraiment à vos objectifs. Bref, documentez-vous sur le sujet et ne soyez plus passif dans la gestion de vos actifs.

    L’école et vos études ne vous ont probablement pas donné les bases d’une gestion financière saine. Heureusement, Internet peut vous aider, c’est un des avantages du XXIe siècle.

    Voici quelques ressources pour vous documenter :

    Se former :

    • Fréquentez des personnes qui partagent votre intérêt pour le sujet. Vous pouvez par exemple rejoindre et participer aux forums du site Droits-Finance.
    • Consultez des sites pédagogiques qui vous initieront au monde de la finance, comme La finance pour tous.
    • Suivez l’actualité économique et financière pour repérer les opportunités, en lisant par exemple le journal La Tribune ou le magazine Capital. Puis, quand vous serez plus à l’aise, passez à la presse spécialisée : Wall Street Journal, pages saumon du Figaro…

    S’inspirer de l’expérience des autres :

    Sur YouTube, des chaînes spécialisées peuvent vous guider. C’est le cas par exemple de celle de Marc Fiorentino, le spécialiste des marchés financiers et banquier d’affaires français. 

    La chaîne du jeune blogueur professionnel Maxence Rigottier qui vit (très bien) de ses business en ligne.

    Se forger une culture financière, devenir un expert des placements et gérer son budget :

    • “Les secrets de l’immobilier” par Charles Morgan ;
    • “Tout le monde a le mérite d’être riche” par Olivier Seban ;
    • “Stratégies de prospérité” par Jim Rohn ;
    • “Épargnant 3.0” par Édouard Petit.

    À noter : Robert T. Kiyosaki a créé un jeu de société : Cashflow qui peut vous aider à déterminer votre profil et donc quels sont les types d’investissement qui vous conviennent.

    Ne vous dispersez pas et définissez clairement vos objectifs.

    Suivre de près l’actualité économique et financière est vivement recommandé, il s’agit de collecter le plus d’informations possible pour améliorer vos compétences tout en prenant le temps de bien les assimiler. Bien sûr, sélectionnez soigneusement vos sources d’information.

    Danger de cette étape : se retrouver noyé sous un flot d’informations qu’on maîtrise mal et se décourager.

    Étape 3

    Faites-vous confiance… Mais attention ! Vous devez être déterminé, mais pas orgueilleux ! Pensez donc à vous entourer de personnes compétentes, intelligentes et surtout, issues de différents domaines.

    Par exemple, quelqu’un qui travaille dans la finance pourra vous donner de précieux conseils et un chercheur pourra vous faire remarquer des subtilités qui vous ont échappé. Gardez quand même à l’esprit que la décision finale vous appartient, soyez sûr de vous.

    Si vous avez du mal à créer des contacts, il est conseillé d’être actif sur les réseaux sociaux : rejoignez des forums ou laissez vos commentaires sur des vidéos, on ne sait jamais… ! Vous pouvez aussi facilement prendre contact avec des personnalités du monde de la finance que vous admirez en leur expliquant vos projets via des plateformes web par exemple.

    Si vous habitez en ville, renseignez-vous sur les colloques ou les conférences ouvertes au public, de véritables lieux de rencontres et de formations enrichissantes.

    Osez ! Vous connaissez la suite, “qui ne tente rien…”

    Danger de cette étape : Une baisse de l’estime de soi… à force de côtoyer des personnes à l’aise dans un domaine dans lequel vous débutez.

    Maintenant, c’est à vous de jouer ! Et souvenez-vous, les trois mots-clés sont détermination, créativité et patience.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour en haut